Accéder au contenu principal

Livre // La mode en anecdotes: Fashion Babylon, par Imogen Edwards-Jones

Il y a des livres qui vieillissent aussi rapidement qu’ils paraissent et d’autres dont la pertinence perdure au fil des années. Publié en 2006, « Fashion Babylon » d’Imogen Edwards-Jones est toujours furieusement d’actualité. Ce roman, qui suit le quotidien d’une créatrice entre deux collections présente la même particularité que la majorité des livres de l’auteure britannique : toutes les anecdotes qui le composent sont vraies, glanées auprès de sources internes et anonymes. 

Hormis quelques changements (Alexander McQueen, Isabella Blow et L’Wren Scott ont disparu, la Fashion Week de Londres est désormais cool et Gucci fait partie du groupe Kering), l’ambiance est toujours la même. A savoir : un rythme bien trop rapide à suivre, ponctué de pièces copiées par les marques high street et un système de vente wholesale dans lequel les marges sont bien souvent déséquilibrées pour les créateurs. La narratrice aborde même le sujet des défilés devenant inutiles ainsi que le rôle des magazines de mode, qui se réduisait déjà face à l’influence émergente d’internet. En bref : un catalogue prophétique de l’état de la mode d’aujourd’hui.

Mais en plus d’être divertissant, ce livre offre avant tout un aperçu des coulisses d’une industrie réputée pour ses secrets : Comment naît une collection ? D’où viennent les différents textiles utilisés par les maisons ? Quels sont les avantages d’avoir une ligne de diffusion ou d’être acheté par un grand groupe ? Comment sont castés les mannequins pour les défilés ? En donnant la parole à des protagonistes imaginaires dans la bouche desquels elle insert des anecdotes réelles, Imogen Edwards-Jones fait s’exprimer mannequines, créateurs, publicistes, stagiaires ou encore journalistes. Les connaisseurs souriront en retrouvant certains détails familiers tandis que les novices apprécieront la visite, qui pourrait s’apparenter à un épisode du « Jour d’Avant » de Loïc Prigent, qui mettait les pieds dans les backstages des plus grandes maisons de couture 24h avant leurs défilés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :