Accéder au contenu principal

Moment // 11 Février 2010 : Alexander McQueen disparaît à l’âge de 40 ans

Alexander McQueen par Sir Don McCullin / @alexandermcqueen

La nouvelle est arrivée, aussi soudaine que violente. Quelques mois seulement après le triomphe de sa collection Plato Atlantis présentée en octobre 2009, le créateur Alexander McQueen est retrouvé mort à son appartement londonien le 11 février 2010.

Prodige ayant perfectionné ses bases dans les ateliers des tailleurs raffinés de Savile Row, la mode d’Alexander McQueen était aussi irrévérencieuse que sa formation était traditionnelle. En 1992, alors qu’il présente sa collection de fin d’études à la fin de son Master à la Central Saint Martins School, il tape dans l’œil d’Isabella Blow. Rédactrice mode pour le magazine Vogue UK, cette dernière achète l’intégralité de la ligne, devenant à cette occasion sa muse et mécène.

Installé au sous-sol de la maison de sa nouvelle amie, Lee Alexander McQueen se débarrasse de son prénom et commence à se faire un nom. Perçu comme l’enfant terrible de la couture britannique, il présente chaque saison des défilés spectacles qui marquent autant qu’ils interrogent. En 1995, « The Highland Rape » marque un tournant dans sa carrière. Le show Automne-Hiver, dont le titre est une référence aux assauts historiques de l’Angleterre sur l’Ecosse présente des mannequins vêtus de haillons et de pantalons portés bas sur les hanches (les fameux bumsters, qui seraient à l’origine de la tendance taille basse quelques années plus tard). Beaucoup manquent la référence historique et traitent le designer de misogyne, l’accusant de glorifier le viol.

Le défilé aide cependant à le faire connaître et l’année suivante, il succède à John Galliano à la direction artistique de la maison Givenchy. Cinq ans plus tard, soutenu par le groupe PPR (aujourd’hui Kering), il se reconcentre sur ses collections personnelles. Tour à tour poétiques et provocantes, ses créations au caractère affirmé le catapultent sur le devant de la scène internationale et offrent une toute nouvelle aura à la mode britannique qui se taille dès lors une place de choix sur le circuit des Fashion Weeks.

Le 11 février 2010, quelques mois après le suicide de son amie Isabella Blow et la veille des funérailles de sa propre mère, le designer se suicide à l’âge de 40 ans.

Sarah Burton, son bras droit depuis plusieurs années sera finalement nommée pour lui succéder quelques semaines plus tard. Toujours à la direction artistique de la maison britannique aujourd’hui, elle continue à perpétuer l’héritage du designer.


Moment // February 11th, 2010: Alexander McQueen dies at 40

The news came as shocking as it was saddening. On February 11th, 2010, just a few months after the success of his Plato’s Atlantis collection showcased in October 2009, Alexander McQueen was found dead at his London flat.

A genius who was taught his craft by Savile Row’s most renowned tailors, Alexander McQueen created pieces that were as irreverent as his fashion education was traditional. In 1992, he presented his graduating collection and caught the eye of Isabella Blow, a fashion writer working for Vogue. She bought the entirety of his collection on the spot and instantly became his friend, muse and benefactor.

Sheltered in his friend’s basement, Lee Alexander McQueen got rid of his first name and started his stellar career. Branded the enfant terrible of British fashion, he set up spectacular shows every season. In 1995, his Fall-Winter presentation collection named “The Highland Rape” put him in hot water as he sent models down the runway wearing shreds and ultra-low trousers (the now famous bumsters). While the title was a reference to Britain’s historical assaults on Scotland, many reporters missed the memo and simply branded him a misogynist and accused him of glorifying rape.

Though, this show was enough to put him on the map. One year later, he succeeded John Galliano at Givenchy where he stayed for five years, before going back to his namesake brand, backed by the PPR Group (now Kering). Either poetic or provocative, his creations catapulted him at the forefront of the international scene and gave a whole new dimension to British fashion.

On February 11th, 2010, a few years after his friend Isabella Blow suicide and on the eve of his own mother’s funerals, the designer took his own life. He was 40.

The house eventually named Sarah Burton, his collaborator of many years, to succeed him. Still in charge of the creative direction of the brand today, she keeps on perpetuating McQueen’s legacy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :