Accéder au contenu principal

Moment // 23 Février 2000 : Jennifer Lopez, Versace, la Jungle Dress et Google Images

Jennifer Lopez in 2000 and 2020 / Instagram @larepubblica

Peu de marques peuvent se targuer d’être à l’origine de tenues si iconiques qu’elles changent littéralement le monde. Versace est de celles-ci. Lorsque Jennifer Lopez se présente sur le tapis rouge des Grammy Awards vêtue d’une robe en soie imprimée aussi fendue que décolletée, elle retient l’attention de tout l’auditoire.

Un moment qui a marqué l’histoire de la mode (et plus encore) mais qui a pourtant bien failli ne jamais avoir lieu. Interrogée en 2020, à l’occasion du vingtième anniversaire de sa tenue (quand je vous dis, « iconique »), J-Lo a admis qu’elle avait presque manqué de porter autre chose ce soir-là car sa styliste a tenté de la dissuader de la porter. La raison ? Elle avait déjà été aperçue sur Donatella Versace lors du Met Ball en décembre 1999 et Geri Halliwell l’avait choisie pour les NRJ Music Awards un mois plus tôt. Mais à l’époque, la chanteuse n’avait pas beaucoup d’options. « J’étais sur un tournage et je devais faire mes essayages pour les Grammys », s’est-elle souvenue pour Vogue. « A l’époque, ma styliste, Andrea Lieberman, avait réuni quelques trucs mais rien de spécial. C’était un échec. Elle avait genre, trois robe (je suis très gâtée aujourd’hui, les gens viennent avec des milliers de robes lorsque je fais des essayages, mais ce jour-là, il n’y en avait que deux ou trois. J’ai essayé la verte et lorsque je suis sortie, tout le monde a dit « C’est la bonne ! » ». A cours de temps et d’alternatives, la chanteuse persiste dans son choix.

Cependant, au-delà de se contenter d’émoustiller l’assistance, la robe de Donatella Versace a eu un rôle bien plus important encore : suite à la frénésie de recherches internet portant sur ladite robe (ainsi que pas mal de plantages réseau) Google a développé un nouvel outil : Google Images. (Ou comment briller lors du prochain repas de famille, ne me remerciez pas)

Et comme si casser internet (et l’améliorer) n’était pas suffisant, le célèbre imprimé Jungle a fait son grand retour dans le cadre de la collection Printemps-Été 2020 de la maison italienne. Au programme : la même vibe estivale que vingt ans auparavant lorsqu’Amber Valetta l’a présenté sur le podium de la Fashion Week milanaise. Un souvenir décliné pour l’occasion sur des tops, des chemises et des jupes. Et dans un moment de fantaisie nostalgique dont elle seule a le secret (et auquel nous ne sommes pas près d’assister à nouveau avant un bail) Donatella Versace a convoqué Google Images, la robe et J-Lo lors du final de son défilé pour un dernier tour de piste au son de « Waiting For Tonight ». De quoi casser internet. Encore une fois.


Moment // February 23, 2000 : Jennifer Lopez, Versace and Google Images

It’s not every day that brands can brag about having imagined clothes so iconic that they literally changed the world. Versace can, though. When Jennifer Lopez made her grand entrance and stepped onto the red carpet of the 2000 Grammy Awards wearing a striking, barely-there printed chiffon dress, she commended attention.

But while this moment changed the history of fashion, it almost did not happen. Interviewed in 2019 at the occasion of the dress’ twentieth birthday (did I tell you it was an iconic item already?), the singer admitted that her stylist did not want her to wear it. The reason? It had been worn already. By Donatella Versace at the Met Ball in 1999 and by Geri Halliwell at the NRJ Music Awards the month prior. Though, the singer didn’t have many options at the time. “I was on the set and I had to have my fitting for the Grammys on the set,” she told Vogue. “My stylist at the time, Andrea Lieberman, had a bunch of stuff, but nothing really special — it was a bust. She came with like three dresses — I’m very spoiled now, people come with a thousand dresses when they come to do a fitting for me — but that day there were two or three dresses. I tried on the green one and when I came out, everyone who was there was like, ‘That’s the dress!” They didn’t have much time, nor other option, so she went on with it.

And far from just titillate the audience, Donatella Versace’s creation went on to play a greater role in the history of tech: following the massive volume of searches regarding the said dress on the Internet (and many network breakdowns), Google developed a new searching tool: Google Images. (And that’s how you’ll shine at your next family gathering, don’t thank me).

Though, as if breaking the Internet (and bettering it) wasn’t enough already, the famous Jungle print made a big comeback during the Spring-Summer 2020 show of the Italian brand. Twenty years after Amber Valetta wore the dress for the first time on the runway, the pattern was back and splashed onto tops, shirts and skirts. And in a true Versace fashion moment, Donatella Versace called in J-Lo, her music, Google Images and a new iteration of The Dress for a finale that nearly broke the internet. Again.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :