Accéder au contenu principal

Moment // 23 avril 1996 : Gerard Darel s’offre le collier de Jackie O. aux enchères


Jackie Kennedy / Jacques Lowe via @gerarddarel

La mode est un éternel recommencement et il n’est pas rare que les pièces les plus iconiques trouvent leurs origines dans le dressing de grands noms du style. Parmi eux, Jackie Kennedy, dont l’allure unique a fait couler beaucoup d’encre dans les 60’s et dont les looks font encore date aujourd’hui. Cependant, lorsqu’en 1996, la maison Sotheby’s met en vente les effets personnels de l’ex-Première Dame, elle ne se doute pas une seconde de la valeur sentimentale de ses bijoux fantaisie américaine aux yeux du public.

Comprenant livres, bijoux, objets divers et même une voiture, les enchères s’étalent sur quatre jours et se révèlent être bien plus fructueuses que prévues : selon le Los Angeles Times, si le patrimoine est initialement estimé à 4,6 millions de dollars, le montant de la vente atteindra finalement le total vertigineux de 34,457,470 dollars. Une surprise pour les organisateurs aussi bien que pour les spécialistes, qui reconnaissent à l’époque que la puissance de l’aura de l’ex-habitante de la Maison Blanche a surpassé leurs attentes.

Parmi les acheteurs se trouve Gerard Darel, créateur français à la tête de sa maison éponyme depuis 1971. Pour la bagatelle de 101 500 dollars, le designer s’offre un collier de perles de verre noires. Son histoire ? Il a été aperçu au cou de Jackie O., lors d’une visite  en France où l’ancienne First Lady prenait la pose au côté de Charles de Gaulle. Gerard Darel a alors l’idée de le recréer et de le commercialiser, mettant là au point l’une des pièces les plus populaires de ses collections. Un attrait qui, plus de vingt ans plus tard, ne se dément pas puisque le collier Jackie a une fois de plus été revisité par la marque en octobre 2019.


Moment // April 23, 1996: Gerad Darel purchases Jackie Kennedy’s necklace at Sotheby’s

A true style icon, Jackie Kennedy has been praised for her allure all her life. So, it is not surprising that her belongings reached sky-high prices when they were put on sale by Sotheby’s on April 23rd, 1996. While the value of this estate had been estimated at $4.6 million before the start of the auction, it eventually raised $34,457,470 after four days. And sitting between a car, a set of books and a rocking chair, was Jackie O’s custom jewelry.

The former First Lady’s love for a good accessory was well-known and while she owned real diamonds, she also wore glass beads. And that’s precisely the piece Gerard Darel, a French fashion designer, was after when he bid on a black necklace at the time. Costing him $101 500, the item had been worn by Jackie on several occasions, including this time when was photographed with French President Charles de Gaulle.

But instead of keeping his new treasure in a box, the designer chose to recreate it and added it to his brand’s collections. Thanks to is timeless appeal and nice backstory, the necklace went on to become one of the most popular accessories of the label.

Grace Bol avec le collier Jackie en 2019 / Instagram @gerarddarel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :