Accéder au contenu principal

Trivia // Qu’est-ce que l’imprimé Trésor de la Mer de Versace ?

Linda Evangelista lors du défilé Printemps-Eté 1992 de la maison Versace / Conde Nast Archives / Vogue

Son nom et ses couleurs pop sont partout cette saison. Aussi réputé que le Barocco, l’imprimé Trésor de la Mer, ses coquillages et son aura 90’s sont en effet au cœur de la collection Printemps-Été 2021 de la maison Versace. Mais d’où vient-il ?

Créé par Gianni Versace et présenté pour la première fois sur le podium de la collection Printemps-Été 1992 de la griffe italienne, le motif représente à lui seul l’esprit révolutionnaire du designer tout en étant un clin d’oeil à son enfance passée dans une maison située au bord de la mer. « Les coquillages ont été présentés des milliers de fois, mais jamais de manière aussi riche, aussi baroque. J’aime choisir un thème un peu ennuyeux et lui insuffler une nouvelle vie », expliquait-il à la télévision américaine dans les années 90.

Réputé pour sa mode flamboyante et ultra-féminine, Gianni Versace l’était tout autant pour ses imprimés. Des œuvres d’art miniatures qu’il apposait sur les mètres de soie qui servaient de base à ses créations les plus osées. Reconnaissables au premier coup d’œil, ces motifs bariolés ont largement contribué à asseoir sa réputation. Et ce sont d’ailleurs ces imprimés que Donatella a choisi de ressusciter lors de sa collection Tribute (SS18), présentée en septembre 2017, vingt ans après le décès de son frère, disparu le 15 juillet 1997. « Gianni a accompli tellement de choses que lui rendre hommage est plus difficile que ça en a l’air », expliquait-elle à l’époque à « Numéro ». « J’ai donc décidé de me focaliser sur ses imprimés. Quand Gianni les a dévoilés, il était le seul à en faire. Et les siens comprenaient entre 18 et 20 teintes, ce qui était techniquement rare à l’époque. »

Maîtrisant parfaitement son art, Gianni Versace en avait expliqué le processus de création à l’émission de télévision The Look, juste après sa présentation. « Il faut environ huit mois pour réaliser un imprimé comme le Trésor de la Mer. Nous le dessinons, puis nous le transposons sur papier pour qu’il soit imprimé. Cela prend encore deux mois. Une fois imprimé, nous le colorons, un procédé qui requière entre huit et vingt passages. C’est pourquoi il est si onéreux. »

Signature de la maison, le design a été maintes et maintes fois repris, comme le soulignait le créateur à l’époque. Un océan de copies qu’il prenait comme un compliment et qui, grâce à sa remise au goût du jour cette saison, devrait reprendre de plus belle.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :