Accéder au contenu principal

Moment // 9 mai 1949 : Jacques Fath reçoit un Neiman Marcus Award

Jacques Fath à Dallas en 1949 / DeGolyer Library, Southern Methodist University

Souvent oublié du grand public, Jacques Fath est pourtant l’un des couturiers français les plus intéressants du XXème siècle.

A la tête de sa maison éponyme depuis 1936, il y habille les femmes de manière délicate et élégante et y forme de jeunes créateurs prometteurs tels que Valentino Garavani, Hubert de Givenchy ou encore Guy Laroche. Mais il lui faudra attendre 1947 et le triomphe de Christian Dior qui remet en avant la Haute-Couture pour briller comme il se doit.

Tout comme son voisin de la rue François 1er (sa maison se situe rue Pierre 1er de Serbie), il multiplie dès la fin des années 40 les accords de licence qui posent les premières pierres du prêt-à-porter. Dès 1948, il signe s’engage notamment auprès du new-yorkais Joseph Halpert pour distribuer ses designs aux Etats-Unis. Et l’année suivante, toujours sur les traces de Christian Dior, il reçoit également un Neiman Marcus Award le 9 mai 1949. Remis par le grand magasin américain, le prix a pour vocation de récompenser les créateurs, mannequins, journalistes ou artisans qui exercent une influence significative sur le monde de la mode. Salvatore Ferragamo, Coco Chanel, Carmel Snow ou encore Bonnie Cashin le recevront également avant la disparation de la cérémonie en 1995.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :