Accéder au contenu principal

Fashion Week // Maximilian Davis rajeunit la femme Ferragamo pour la saison SS23

C’est sur le site de son futur hôtel milanais que la marque Ferragamo (fraîchement débarrassée du « Salvatore ») a présenté sa collection Printemps-Été 2023 ce samedi. Une maison loin de la maison pour la griffe florentine, qui dévoilait ici les premières créations de Maximilian Davis, nommé à la direction artistique en mars dernier. Un choix visiblement judicieux, à voir ce premier show.

Dès le premier look, le designer a prouvé que son sens du tailoring était à sa place chez Ferragamo. Reprenant les codes qui l’ont aidé à accéder au succès en un an à peine, il a présenté une ligne où s’entremêlaient tenues de jour et du soir, idées classiques et pépites NSFW. Les découpes et drapés qui propres au travail de Davies servent ici à secouer une garde-robe qui, sans cela, ronronnerait. Rajeunie, la femme Ferragamo trouve ici un second souffle hautement sexy, servi par des mini-shorts, des combinaisons en suède, de longues robes près du corps, mais surtout des drapés aériens et translucides qui laissent apparaître (Instagram ne va pas être content) des poitrines nues.

Mais Salvatore Ferragamo était un chausseur. A la manière d’un Louis Vuitton ou d’un Loewe, la griffe florentine ne s’est spécialisée dans le prêt-à-porter qu’une fois sa réputation établie, offrant une mise en contexte à ses accessoires les plus iconiques. Et après des décennies à remixer quelques sacs phares, la maison tend ici à réinventer son offre. Le couturier fondateur était un visionnaire qui mélangeait les formes, les matériaux et les genres, allant jusqu’à faire produire quelques éléments de ses talons les plus célèbres dans une usine automobile. Ici, les sacs à main changent de lignes, se font micro, XXL ou hybrides, s’habillent discrètement de l’emblématique Gancio mais surtout, symbolisent le bond en avant voulu par la griffe. A suivre, donc.


Fashion Week // Maximilian Davis rejuvenates the Ferragamo woman for the SS23 season

It was on the site of its future Milanese hotel that the Ferragamo brand (freshly rid of the « Salvatore ») presented its Spring-Summer 2023 collection on Saturday. A home away from home for the Florentine label, which unveiled the first creations of Maximilian Davis, appointed artistic director last March. A visibly judicious choice, judging by this first show.

From the very first look, the designer proved that his sense of tailoring was at home at Ferragamo. Using the same codes that helped him make a name for himself in just one year, he presented a line that blended day and evening wear, classic ideas and NSFW gems. Davies’ signature cutouts and draping serve to shake up an otherwise humming wardrobe. The rejuvenated Ferragamo woman finds a highly sexy second lease of life here, served up by mini-shorts, suede jumpsuits, long, body-hugging dresses, but above all, airy, translucent drapes that reveal (Instagram won’t be happy) bare breasts.

But Salvatore Ferragamo was a shoemaker. Like Louis Vuitton or Loewe, the Florentine label only specialised in ready-to-wear once its reputation was established, offering a context for its most iconic accessories. And after decades of remixing some of its flagship bags, the house here tends to reinvent its offering. The founding designer was a visionary who mixed shapes, materials and genres, even going so far as to have some of his most famous heels produced in a car factory. Here, the handbags change lines, become micro, XXL or hybrid, are discreetly adorned with the emblematic Gancio, but above all, symbolise the leap forward desired by the label. To be continued.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :